J’avais fait mon deuil et puis…

Alors me revoilà avec tant de silence depuis le dernier article!

Nous étions en mars, pour être plus précise le 19. C’était un dimanche. Cela faisait plusieurs jours que mon corps me disait que j’allais avoir mes machins (oui je les appels mes machins vous me suivrez?!) des gargouillis des tiraillements etc etc. Ca n’arrivait pas mais comme je suis absolument pas réglée je ne m’inquiétais pas outre mesure. Je sentais néanmoins quelque chose de différents. Avec le micro minus espoir et surtout dans l’éventualité d’écarter mon psychotage mensuel, je sors de mon placard un de ses fameux test de grossesse qu’on trouve à 1 euros à Leclerc. (merci la loi!).

Je sors des toilettes le pantalon de travers, manquant de m’entraver je fonce vers le canapé interloquée en donnant le test à mon homme et qui me regarde l’air béta « qu’est ce que c’est? » (on aura fait plus glam comme annonce j’avoue). Ben à ton avis? Après une explication scientifique, les deux barres signifiaient bien « vous êtes enceinte! » .

« Non c’est pas possible j’y crois pas » (il n’y croyait vraiment pas) moi un peu plus (un test qui vire au positif ça arrive jamais!!!!!!! en témoigne les dizaines et dizaines de cadavres ayant fini leurs vies à la déchèteries) « t’en a pas un autre? » me voilà à fouiller à quatre pattes dans le placard de la salle de bain, si j’en ai un autre! Deuxième test fait un peu plus tard, toujours positif!!!! Sourir béta toute la journée, sans trop y croire : demain c’est labo peu importe si pas d’ordonnance! (faut savoir qu’on peu le faire sans ordonnance ça coute moins de 20 euros! et on peut toujours faire passer l’ordonnance plus tard!)

Dans l’après midi la technicienne de labo connaissant mes difficultés tellement heureuse de pouvoir me l’annoncer elle même me rappel, je suis à plus de 2000 ui!!!!! Je suis enceinte!!! Naturellement, et après 4 FIV toutes les plus infructueuses les unes que les autres à chaque transfert! C’est dingue c’est l’explosion de joie totale, on essaye de se modérer de se dire qu’il faut quand même être patient ça peut ne pas tenir, mais c’est un miracle, un miracle ne peu pas nous faire un sale coup!!!… Si?

Une semaine après j’ai de toute petite perte. Le lundi, je panique, ma collègue me dit de ne pas m’inquiéter ça lui a fait pendant 3 mois pour ses grossesses mais me conseil de prendre rdv pour me rassurer. J’attends car ça me l’a fait qu’une fois. Mercredi ça recommence, j’appel l’hôpital qui me dis de venir le soir même. Echo : « je vois bien la poche et la vésicule viteline, mais pas d’embryon. Ca peut être normal car grossesse tardive ce qui arrive quand on est pas du tout réglée comme vous ou c’est le début d’une fausse couche, je peux pas vous dire je dois vous revoir dans une semaine »… (merci à ma dindounette d’avoir été là ce jour et de ne pas m’avoir laissé y aller seule). Autant vous dire que ce fut la semaine la plus longue de toute ma vie. Le mercredi d’après nous voilà retourner la boule au ventre voir cette gentille interne. Evolution, on voit un embryon! Mais n’avait pas vu ce petit décollement qui peut provoquer les saignement, il n’y a rien à faire sur ce type de décollement pas de repos etc.. Bon ok, mais je me repose quand même, on sait jamais. Rdv le lundi qui suit pour voir l’évolution! Et là petit coeur est là, je t’entends battre, les larmes explosent. Mon petit coeur tu es là. Tu es arrivé plus tardivement qu’on le pensait tu n’as que 6 semaines et 2 jours. On doit repousser l’écho prévu le 12 mai c’est trop tôt! Que c’est long!

J’ai vécue les symptômes, j’ai vécue pas mal de psychotage les derniers jours avant la 1ère écho le 22 mai, j’avais peur tellement peur qu’il y ai un problème. Ca n’a pas loupé…

Et oui le rêve malheureusement fut cassé au moment ou mon gentil gygy a posé l’échographe sur mon bidou. « Malheureusement j’ai pas une bonne nouvelle mes pauvres, je suis désolé c’est une grossesse arrêté » les mots raisonne je n’écoute plus le reste. Mis à part qu’il me conseil l’aspiration vu la grosseur de la poche, j’ai le choix d’attendre naturellement ou de prendre des médicaments et que .. bla … bla …. bla je n’arrive plus à comprendre à l’entendre ni réfléchir mais il pense que ce n’est pas le mieux. Oui oui faites, je sais pas oui allé, souffrir encore plus pourquoi faire? Moralement ça me suffit pas besoin de souffrir physiquement… J’ai du appeler prévenir ceux à qui je n’avais pas pu tenir ma langue. Le plus dure : ma mère.

Je ne serais pas maman. Pas maintenant. Peut être jamais. Un espoir? Peut être je sais pas. J’avais fait mon deuil de tomber enceinte naturellement, que ce soit génétiquement le notre à tous les deux j’étais prête à passer à l’étape de l’IAD… avant ça… maintenant c’est dur d’y songer, encore trop tôt…

Point positif? J’ai vécue la joie immense de l’annoncer à ma famille le rêve de toute femme voulant avoir un enfant c’est en premier lieu ça « l’annonce », je ne pouvais pas attendre c’était trop beau même si cheri cheri voulait attendre je ne pouvais pas j’avais déjà trop attendu… et au pire ils seront là si besoin… Des larmes de joies, des serrage dans les bras. C’était pour pâques c’était magique. Encore plus magique que j’ai appris que j’allais être tata le même jour! On avait le même terme c’était DINGUE! Il ne pouvait rien m’arriver! C’était pas possible un truc pareil c’était trop énorme! Même explosion de joie avec mes deux meilleures amies, je l’avais annoncé quoi au bout de 5 jours?! et encore j’ai tenue!

Bien sûre maintenant c’est dure. Bien sûre j’y repense. Mon entourage pense que j’ai besoin de leur en parler. Non j’ai juste besoin de vous. C’est tout. De votre présence. Le reste j’ai besoin d’oublier de passer à autre chose. Il faut savoir mes chéries que dés que j’en parle, j’y repense, pendant une semaine, je pleure quand je suis seule, dans la voiture en allant au travail, en voyant un truc sur le net qui va me le rappeler. Non je ne vais pas bien, bien sûre que c’est dure mais on peut rien y faire donc il faut passer à autre chose. On se change les idées on fait d’autres choses. Je n’arrête pas depuis je tiens pas en place je bricole chez moi chez belle maman chez mon frère. Je n’ai pas le temps d’y penser, je ne veux pas y penser je n’arrive pas à me poser je peux pas. Et pourtant il faut que je prenne une décision pour la suite. Mais pas maintenant je ne suis pas prête. J’avais fais mon deuil bordel.. Et là tout recommence. Les espoirs que ça fonctionne. Le fameux retour de couche. Le « psychotage parti » c’est reparti… Et la déception immense quand les « machins » sont là, le caractère de merde quand je les ai, le craquage complet hier matin parce que mon ventre sonne creux. Alors c’est le moment je vous en parle je débute à en parler, je le fais par écris, faudra faire avec, je n’ai pas la force de faire mieux. Merci tout simplement de me lire et d’être là et d’être qui vous êtes.

Et puis j’aimerais rajouter un mot, à toi ma belle, qui me lit. Je veux te dire que j’aurais tellement aimé partager avec toi ce moment magique d’être enceinte en même temps mais je ne suis pas jalouse, bien sûre je le cache pas c’est dure mais aussi parce que je suis en colère contre la vie qui ne m’aide pas et j’aurais du le vivre avec toi comme on a vécue ces quelques semaines ensemble à partager nos symptômes les plus glamour. On avait l’impression de vivre 2 grossesses. Tu as eu l’impression de faire cette fausse couche avec moi. Lorsque j’écris ces mots les larmes me montent. J’ai donc un peu l’impression de vivre ta grossesse avec toi. Tu vas faire de moi la tata la plus heureuse du monde. Et ça c’est un cadeau merveilleux surement le plus beau que tu puisses me faire! Je me vois déjà avec lui, jouer, l’amener voir plein de choses. Ca me rend tellement heureuse d’y penser. Ce sera mon petit lapin et je serais sa tata d’amour.

Un jour j’espère tu sera tata aussi…

Bref j’avais fais mon deuil…

19 réflexions sur “J’avais fait mon deuil et puis…

  1. lespetitstestsdelia dit :

    Tu le sais, je serais toujours là. On ne parle pas mais on partage des sentiments communs c’est ça le plus fort 😘. Meme si la vie c’est aussi de la merde, heureusement il y a quand même quelques bons moments à passer. Petit pied sera le plus comblé d’avoir une tata comme toi !

    Aimé par 1 personne

  2. Mumu dit :

    Coucou ma belle,

    J’étais tellement contente pour toi quand j’ai lu les premiers paragraphes… La vie n’est vraiment pas facile et semée d’embûches…

    J’espère de tout cœur que vous allez bientôt avoir la joie d’être parents. Ne perdez pas espoir.

    Je pense fort à toi.

    Gros bisous.

    Aimé par 1 personne

  3. Sybille dit :

    Coucou ma belle en lisant ton message mes larmes remontent comme il y a 3 ans quand j ai vécu la même chose que toi. Comme tu le sais je suis la pour toi donc hésite pas. Encore une foisNe perd pas espoir et fais ton deuil petit a petit même si on ne le fais jamais totalement la douleur s estompe mais on y pense tjs. Gros bisous ma belle je suis de tout coeur avec toi alors encore une fois ne perd pas espoir

    Aimé par 1 personne

  4. lesinstantsduneblogueusegmailcom dit :

    Trop d’emotion ton article. C’est sûr que tu vas être une tatie d’enfer et j’espere de tout coeur que tu sera une maman qui déchire un jour.
    Je ne dis rien à ce sujet quand on se voit car je sais pas comment m’y prendre et puis je veux pas être celle qui remus le couteau. Et puis comme tu le dis, il vaut mieux se changer les idees et le temps d’un instant s’echapper.
    Je te fais de gros bisous et sache que je te soutien de tout coeur.

    Aimé par 1 personne

  5. Stef - Par amour des bonnes choses dit :

    Coucou ma belle,
    J’ignorait tout ce sue tu avais traversé 😦 je te souhaite de te reconstruire au mieux et le plus vite possible et surtout j’espère que la vie saura être clémente et vous offrir ce beau cadeau qu’est la vie.
    Tu seras une tata au top, et par un moyen ou un autre une maman qui deboite 😘
    Gros bisous et a très vite, prends soin de toi

    Aimé par 1 personne

  6. Lulu dit :

    Coucou ma cousine, je suis émue aux larmes en lisant ton article.
    Je pense très souvent à toi, je devrais plus souvent te demander des nouvelles, être plus présente mais le temps passe et on ne prend pas le temps alors excuse moi.
    Tu es ma grande cousine et tu aurais pu être maman avant moi, je sais combien c’est compliqué car tu t’es confié à moi, c’est pourquoi quand j’ai su que j’allais être maman j’ai pensé à toi très fort et je me suis dit que la vie était injuste car tu devrais vivre les mêmes choses que moi! Et puis je me suis demandé comment te l’annoncer car je savais que tu allais avoir de la peine même si tu n’allais pas forcément le montrer par gentillesse envers moi. Je pense à toi lorsque je vis de bons moments avec cacahuète (tu comprendras!) et j’espère au plus profond de moi que tu auras cette chance!
    Si les procédures n’étaient pas si fastidieuses, cela ferait longtemps que je t’aurais donné un bout de moi afin que tu puisses réaliser ton rêve, votre rêve.
    Bref tout ça pour te dire que je suis là et que je pense souvent à toi.
    En tout cas tu es une cousine formidable et tu mérites le meilleur!
    Je t’aime

    Aimé par 1 personne

    • lestartinesdebiscotte dit :

      Merci beaucoup ma cousine pour ce message qui me touche énormément 😍😘 t’inquiète pas je ne t’en veux pas moi même je prends jamais de nouvelles alors tu sais la vie la routine quoi! Moi aussi je t’aime et je te fais plein de bisous ainsi qu’à cacahuète ! 😘😘

      J’aime

  7. Sushiwynn dit :

    Je n’avais pas vu cet article et je pense souvent aux personnes qui comme moi connaissent ce parcours si douloureux et on a beau être soutenu par la famille et les amis, ils ne peuvent pas se rendre compte ce que cela fait à notre âme cette foutu infertilité. La première partie de ton histoire m’a beaucoup parlé parce que c’est exactement ce qui s’est passé pour moi, sauf que j’ai eu la chance énorme que la grossesse arrive à terme et me donne un magnifique bébé mais ce fut très dur, la peur au ventre tout le temps.
    Ce que je veux te dire c’est qu’il faut que tu continue à y croire, la vie défie la science bien plus souvent qu’on ne le crois et tout ça t’as bien montré que ton corps pouvait le faire, croit en toi croit en ton intuition de femme, de mère. Je te souhaite que cela arrive vite mais qu’avant tu puisse profiter de la vie et ne pas être trop souvent triste à cause de ça

    Aimé par 1 personne

    • lestartinesdebiscotte dit :

      je te remercie pour ton mot c’est très gentil. a vrai dire depuis cet article il y a eu du nouveau et depuis plus de 3 mois maintenant je suis de nouveau enceinte d’un bébé miracle et cette fois tout se passe bien !! 🙂 🙂 la vie fait parfois de drôle de surprises! bisous

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s